Rueil-Malmaison pleine de promesses !

Gare et ligne de métro flambant neuves, écoquartier moderne… : ça bouge à Rueil-Malmaison.

Avec Nanterre, Rueil-Malmaison est l’une des villes les plus étendues des Hauts-de-Seine. Comme sa voisine, elle compte sur ses futures nouvelles infrastructures pour renforcer son potentiel d’attractivité.

A l’ouest de Paris, Rueil-Malmaison jouit d’une position idéale ! Entre La Défense et des villes de banlieue renommées comme Saint Germain-en-Laye et Versailles, Rueil cultive un esprit mi-ville mi-campagne.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la commune est découpée en plusieurs « villages » – 12 au total – : Rueil-sur-Seine, Mont Valérien, Buzenval…

Il fait bon vivre dans cette ville historique, qui profite de nombreux monuments (Le Château de Malmaison, le Temple de l’Amour…) et d’une jolie architecture notamment en centre-ville.

Une grande ville où se mélangent espaces verts et infrastructures modernes

Avec ses 14,70 km² de surface, Rueil-Malmaison est une ville très étendue où tout a été pensé pour le confort de chacun grâce à de nombreuses commodités réparties sur tout le territoire : commerces de proximité, marchés, cinémas…

Les immenses espaces verts aspirent au calme et à la sérénité. Le parc de Bois-Préau et celui du Mont-Valérien, les forêts du Domaine de Malmaison et de Saint-Cucufa séduisent notamment les familles.

Rueil Malmaison est également très développée sur le plan sportif. Elle compte trois piscines, neuf gymnases, trois stades et une centaine de courts de tennis. Sans oublier l’hippodrome, le club hippique et les trois parcours de golf.

Un complexe sportif ultra moderne avec notamment un centre aquatique verra également le jour d’ici un an. Tous ces équipements font de Rueil-Malmaison une ville hétéroclite et dynamique.

De nombreuses entreprises y ont élu domicile

Un dynamisme renforcé par la présence de nombreuses entreprises : Schneider Electric, Peugeot-Citroën et bientôt Danone. Le géant de l’agroalimentaire s’installera à l’horizon 2020 dans un tout nouveau bâtiment nommé Convergence au nord dans le quartier de Rueil-sur-Seine. 

Plus au sud à la croisée des villages du Mont-Valérien, des Coteaux et du Plateau, ce sont des immeubles d’habitation qui verront le jour au sein d’un tout nouvel écoquartier nommé L’Arsenal et construit sur d’anciennes friches industrielles. 

Un potentiel de renouvellement urbain grâce à L’Ecoquartier de L’Arsenal

Outre ces immeubles d’habitation dont les premières livraisons auront lieu en 2020, ce projet d’aménagement urbain prévoit la création de bureaux, de commerces et de nouveaux équipements publics autour d’une place centrale de 5.000 m².

A cela s’ajoutent plusieurs équipements culturels : l’Atrium Budokan, la Halle de l’OTAN et Avant-Scène qui viendront compléter les infrastructures existantes (le théâtre André Malraux, la médiathèque, le conservatoire de musique…).

Les trajets de banlieue à banlieue facilités

Ce quartier bénéficiera dès 2030 de l’arrivée de la ligne 15 Ouest du métro du Grand Paris Express et de la toute nouvelle gare « Rueil – Suresnes Mont-Valérien ».

Ces nouveaux équipements permettront également d’améliorer la desserte de la ville et faciliteront les déplacements de banlieue à banlieue. Un trajet Rueil – Aéroport Paris-CDG sera alors réalisable en 43 mn (contre 1h30 aujourd’hui). 

Un trois-pièces pour 370.000 euros

Pas étonnant alors que les prix de l’immobilier augmentent (+11% en 2018 soit l’une des plus importantes hausses). Les nouvelles infrastructures n’étant pas encore construites, il y a encore de la marge. C’est donc le bon moment pour un investissement immobilier et notamment dans le neuf.
Entre autres bonnes affaires : un trois-pièces de 60 m² dans l’une des résidences de ce nouvel écoquartier est actuellement proposé à 370.000 euros (soit 6.200 euros le mètre carré). Il ne faut donc pas tarder !