Aubervilliers en pleine rénovation.

La ville située sur la petite couronne est en train de changer son image.

Outre sa proximité avec Paris, Aubervilliers mise sur la construction de nouveaux équipements pour gagner en attractivité. Logements, bureaux, commerces, ainsi que deux nouvelles gares et un Pôle de recherche verront bientôt le jour sur cette commune de Seine-Saint-Denis.

Au nord de Paris, Aubervilliers s’apprête à retrouver une seconde jeunesse. La ville située dans le département de la Seine-Saint-Denis a entamé voilà plus de dix ans un vaste plan de rénovation afin de gommer sa mauvaise image et d’attirer une nouvelle population.

Cela s’est d’abord traduit par l’aménagement de la ZAC Canal – Porte d’Aubervilliers qui a vu la création d’un nouveau quartier de ville le long du canal Saint-Denis et de la darse non loin du centre-ville.

Les berges du canal Saint-Denis transformées en promenade

En quelques années, des logements, des activités tertiaires, un hôtel, des espaces publics, et un centre commercial dernier cri appelé Le Millénaire ont vu le jour sur d’anciennes friches industrielles.

Et ce n’est pas terminé : l’aménagement des berges du canal offrira plus d’un hectare d’espaces verts lorsqu’il sera achevé à l’automne 2019. Jardins, vergers, et autres prairies fleuries raviront bientôt les piétons.

Un futur pôle de recherche avec le Campus Condorcet

Toutes ces transformations vont mettre en valeur ce site délaissé depuis plusieurs années alors que le Campus Condorcet – le plus grand campus européen dans le domaine de la recherche en sciences humaines et sociales – doit voir le jour également courant 2019.

Un nouvel écoquartier près du fort d’Aubervilliers

Plus à l’est, les efforts des élus se concentrent sur la transformation de l’ancien site militaire du Fort d’Aubervilliers. Un nouvel écoquartier mixant logements, commerces, services, activités culturelles et sportives, ainsi que 10 ha espaces verts verra le jour à l’horizon 2025.

Les premiers immeubles doivent être livrés courant 2019 dans le secteur « Jean-Jaurès ». D’autres suivront dans la zone « Cœur de fort ». Au total, ce sont environ 1.800 logements qui sortiront de terre.

Un parc, un groupe scolaire, une crèche, ainsi qu’un centre nautique ultramoderne qui devrait servir de bassin d’entraînement lors des JO de Paris en 2024 sont également au programme.

Deux nouvelles gares sur la commune

En outre, la ville peut compter sur un important réseau de transports publics.

Déjà bien desservie par le RER B (qui permet de rejoindre la gare Saint-Lazare en 20 mn) et les lignes 7 et 12 du métro, Aubervilliers bénéficiera bientôt de la prolongation de cette dernière. Deux nouvelles stations – Aimé Cézaire et Mairie d’Aubervilliers – verront ainsi le jour fin 2019. Elles mettront le centre-ville à moins de 6 minutes de la Porte de la Chapelle. 

Enfin, en 2030, la commune accueillera sur son territoire deux nouvelles gares de la ligne 15 Est du Grand Paris Express. Mairie d’Aubervilliers et Fort d’Aubervilliers s’inséreront dans les nouveaux quartiers de la ville. Toutes ces installations devraient naturellement attirer les investisseurs.

Un quatre-pièces à 4.000 euros le mètre carré

D’autant plus qu’Aubervilliers est l’une des villes les plus abordables de la petite couronne. Un trois-pièces de 63 m² dans le nouveau quartier près du canal Saint-Denis est affiché à 307.000 euros (soit 4.900 euros le mètre carré).

Pour le même prix, il est possible de s’offrir un quatre-pièces de 76 m² (soit 4.000 euros le mètre carré) dans une résidence neuve située rue de la Courneuve en plein centre-ville à deux pas de la mairie.

Mais pas sûr que ça dure. Les quartiers naissants ainsi que les nouveaux moyens de transports devraient stimuler le marché immobilier. C’est donc encore le moment pour faire de bonnes affaires.